Cet article invité a été rédigé pour le blog de l’annuaire touristique et de voyages Dreamys
Wikipédia définie La cindynique (du grec κίνδυνος / kíndunos, danger) comme étant la discipline qui regroupe les sciences qui se penchent sur les risques. On l’appelle aussi « science du danger ». Elle s’intéresse plus particulièrement aux risques industriels et plus spécifiquement aux risques majeurs, naturels et autres.
La recrudescence des attentats en Europe et dans certains autres pays à grande activité touristique (Tunisie , Egypte, Philippines ,etc.) a dopée l’intérêt pour cette science en suscitant un engouement impressionnant aux niveaux des gouvernants et particulièrement des promoteurs de politiques touristiques nationales.
Il faut reconnaitre que l’insécurité touristique n’est pas seulement liée aux attaques extérieurs , mais également à la gestion des risques au niveaux des stations et autres complexes et établissements d’accueil. Les risques commencent par la sécurité des vols et des compagnies aériennes , l’instabilité politique, les infections et autres intoxications alimentaires , la dangerosité des activités sportives (Ski, Surf, Deltaplane ,plongée sous marine, etc.), la délinquance , etc. A certains pays comme l’Algérie s’ajoute des mouvements archaïques et agressifs de moralisation de la société par des actions au niveau vestimentaire (port de maillots , de tenue courtes de plage , etc.) que l’état se doit de faire reculer dans les écoles et par une communication au cœur de la société , les lieux de travail , les mosquées , les associations, etc. Sans modernité , tolérance , ouverture sur le monde , il ne peut avoir de développement d’un secteur touristique national enviable. Le problème de la moralisation doit porter sur la lutte sans merci contre un profil dont beaucoup de pays font les frais , celui du tourisme sexuel et ses dérives.
La politique touristique doit savoir allier la satisfaction des besoins en loisirs sains , le respect des modes de consommation du touriste , la sécurité au sens large , la liberté de mouvement , l’information en temps réel et des tarifs raisonnables.